• Qu'on rouvre les fenêtres ! du non-sens total

    Série "Avignon à l'arraché"

    10 x 15

    « Celles d'un soir - Précommande !Avant / Après ! Pas de pitié »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 20 Octobre à 07:55

    cool

    J'voulais respirer, profondément,
    mais avec ces sous-vêtements, ces bouts d'corps, souffle coupé.

    Bon jour Thierry

      • Vendredi 20 Octobre à 21:01

        Eric,

        Des tue l'amour ?

        Thierry

    2
    Vendredi 20 Octobre à 08:28

    pas trop car mon ordi se fait vieux et se trouble quand j'en ai trop ouvertes..

      • Vendredi 20 Octobre à 21:02

        Françoise,

        LOL. Sur linux ça passerait peut-être mieux ?

        @+

    3
    Vendredi 20 Octobre à 08:50

    Salut

    comme dirait la grande philosophe française qui mortifie le soleil, Nicoletta

    "fermons la fenêtre et laissons les volets clos"

    et le sujet restera a la porte de mon imagination LOL

     

    bon weekend

      • Vendredi 20 Octobre à 21:02

        Juste,

        C'est très profond. Quoi que pas tant que ça vu que l'air passe.

        Thierry

    4
    Vendredi 20 Octobre à 09:16

    Wouah, la culotte ! du non-sens, ou le grand délire ?

      • Vendredi 20 Octobre à 21:03

        Carporam,

        Euh les deux c'est possible du non sens déculoté ?

        Thierry

    5
    Vendredi 20 Octobre à 09:25

    Quel beau tableau !

    Ah, docteur Thierry, je reconnais bien là votre patte de brillant chirurgien papivore. Quelle idée géniale que d’associer la Chirurgie et  la Mode. Les deux inséparables de l’aiguille, de son chas et du chameau qui passe et repasse la couture fraîchement faite. (Autrefois, ma mère assurait le rôle du chameau à la pattemouille. Elle avait également la patte leste pour me repasser les joues. Depuis que mes deux mains gauches sont indépendantes, j’ai donné ma pattemouille à une pâte à papier ce qui me dispense de passer et de repasser cent fois sur mon ouvrage. Ouf !)

    Je note dans votre collection Printemps – Été 2018 que le sein mâle se porte bien bas et le boxer Love plus bas encore… L’amour physique serait donc au tapis ?

    L’origine du monde est quant à lui, porté aux nues et se trouve sur le point de s’échapper par la fenêtre  du monde réel… C’est l’amour virtuel qui triomphe ?

    "Marcel me harcèle" nous chantait Boby Lapointe… et j’aimais tellement son harcèlement !

    Notre monde est devenu presque aussi absurde que moi. C’en est trop !!!

    "Qu’on rouvre les fenêtres,

    Qu’un air impur, abreuve nos caleçons… 

    Pom, pom, pom."

      • Vendredi 20 Octobre à 21:04

        Loqman,

        Comment dire ? Ton analyse est vraiment ouverte sur le non sens total et c'est plsu que plaisant.

        Et toi avec ces sous vêtements tu arrives à faire un sur-comm'. Je te dis bravo !

        Thierry

    6
    Vendredi 20 Octobre à 10:04

    ouvert.....mon mot préféré

      • Vendredi 20 Octobre à 21:05

        Sylvie,

        J'ai bien fait de laisser les comment taire ouverts alors !

        Thierry

    7
    Vendredi 20 Octobre à 10:49

    du non sens qui ferait perdre les sens, mettre sans dessus dessous, mettre les dessous en sus des sous : non sens total !

      • Vendredi 20 Octobre à 21:05

        Thé âche,

        Tout y est et dans le bon sens. Bravo !

        Thierry

    8
    Vendredi 20 Octobre à 11:55

    Et oui Thierry, ouvrons nos fenêtres, le beau temps revient.... !  Et en fin de semaine prochaine je vogue vers mon île !

    Bises et bon vendredi

      • Vendredi 20 Octobre à 21:06

        Zaza,

        Bon voyage alors vers où il te semble bon d'aller.

        Thierry

    9
    Vendredi 20 Octobre à 18:40

    Ah oui, aérons tout ça !!!

      • Vendredi 20 Octobre à 21:06

        Nikole,

        LOL. J'avais pas pensé à ça mais c'est dans le t'aime ou t'aime pas. Carrément !

        Thierry

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :