• Pour l'amour du risque décroche la lune

  • Commentaires

    1
    Jeudi 14 Juillet 2016 à 09:34

    L'amour du risque: Jonathan et Jennifer...

    Décrocher la lune de temps en temps, pour faire la poussière (d'étoile !)

      • Jeudi 14 Juillet 2016 à 09:38

        Loqman,

        Tu les a démasqués, bravo !

        @+

    2
    Jeudi 14 Juillet 2016 à 09:36

    Salut

    de bien beaux masques pour cacher ce que l'on veut montrer eh eh eh

      • Jeudi 14 Juillet 2016 à 09:39

        Juste,

        Comme tu dis. Qu'est-ce que l'on cache ? Qu'est-ce que l'on se cache à soi même ?

        @+

    3
    Jeudi 14 Juillet 2016 à 11:27

    on se risque à aimer et c'est déjà beaucoup !

      • Jeudi 14 Juillet 2016 à 12:46

        Thé âche,

        Le plus grand risque ?

        @+

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Jeudi 14 Juillet 2016 à 17:35

    Un autre style, beau résultat

    (j'aime les deux mains se connectant)

    Je vois des masques me rappelant Bali, leurs danses religieuses...

    Message à entendre (le phrasé)

    ciao Thierry

      • Jeudi 14 Juillet 2016 à 18:00

        Eric,

        Merci. Oui les phrases ont souvent (pas toujours) un versant oralisé. Déformation professionnelle.

        @+

    5
    Vendredi 15 Juillet 2016 à 07:15

    je suis une élunée...... bonjour Thierry

      • Vendredi 15 Juillet 2016 à 09:08

        Françoise,

        T'inquiète, je connais des lune à tique.

        @+

    6
    Dimanche 17 Juillet 2016 à 09:27

    interessant le masque de droite,...ça aurait plu à Gustave Klimt pour son anniversaire (154 ans le 14 juillet)he

      • Dimanche 17 Juillet 2016 à 10:47

        Durdan,

        Yes en enffet y a de l'hommage inconscient là dessous.

        @+

    7
    Mercredi 20 Juillet 2016 à 09:02

    alors vous allez dire que je me mêle de ce qui ne me regarde pas mais sans titre ce serait bien aussi car il me semble que le titre oriente le regard alors que j'aime me perdre dans l'infini des détails du collage

    mais c'est juste un truc perso, bonne journée

      • Mercredi 20 Juillet 2016 à 09:10

        Sylvie,

        Non, pas de soucis, on dit ce que l'on pense ici sans problème. Tant que l'on se respecte les uns les autres, la parole est libre.

        En effet les mots orientent ou parfois désorientent l'image. Il m'arrive de faire des collages muets, mais que je ne publie pas sur le blog. Je les réserve plus pour les expos. Pourquoi, j'avoue ne m'être jamais posé la question.

        Sans doute que les mots accompagnent le geste.

        @ bientôt.

        Thierry

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :