• N'être pas l'homme de rien

  • Commentaires

    1
    Mardi 12 Juillet 2016 à 08:46

    Encore un collage superbe.

    Est-ce le jeu d’échelle entre certaines pièces et les hommes qui s'activent autour, qui donne une belle profondeur ?

    Je laisse de coté Shakespeare, qui peut être bien, occupe tes jours (tes nuits ?) en ce moment.

    Bonne évasion.

    2
    Mardi 12 Juillet 2016 à 09:12

    Bonjour,

    il faut d'un tout petit rien faire beaucoup pour etre

     

    je pense que TMOR doit etre en vacances,

    il n'y a plus de reponses a nos commentaires, et les collages sont surement programmés pour chaque jour apparaitre

      • Mardi 12 Juillet 2016 à 20:35

        Juste,

        Et pas que et pas que. Et pourtant c'est déjà pas mal !

        Oui c'était juste un petit week end sencé être conencté mais mon ordi m'a joué des siennes. J'ai sauvé la mise comme j'ai pu.

        Mais je suis de retour. Mes vrais congés ce sera fin août...

        @+

    3
    Mardi 12 Juillet 2016 à 10:56

    être au contraire l'homme d'un tout aux racines universelles et notamment inspirées de la finesse et de l'étrange d'un monde ancien et vénérable.. mais qui finit par un plongeon au fond d'un trou incommensurable pour avoir été le mouton d'un système.

      • Mardi 12 Juillet 2016 à 20:37

        Fanfan,

        L'habit ne fait pas le moine en effet.

        Quand aux racines, quand on plonge dans le trou, ça craint...

        @+

    4
    Mardi 12 Juillet 2016 à 11:27

    le poème de Tardieu : la môme néant

      • Mardi 12 Juillet 2016 à 20:38

        Thé âche,

        J'adore Tardieu. Merci de me l'avoir remis en mémoire.

         @bientôt.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :