• Les langues se délient. Jamais plus ça ! Toujours les mêmes rengaines... J'en peux plus !! de leurs énergies presque

  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Août 2016 à 08:33

    Ce sont les vacances, 

    Les langues se délient...
    Les cordons de la bourse aussi.
    Les pleins sont restés à l'école,
    Les déliés batifolent.

    Elle est fatigué d'aspirer
    il ne croit pas à sa migraine
    La fraise Tagada
    Est un rabat-joie 

      • Mercredi 10 Août 2016 à 09:36

        Loqman,

        C'est bien foutraque aujourd'hui.

        Des mots des mots des mots mais on continue toujours et encore...

        Bonne journée.

        Thierry

    2
    Mercredi 10 Août 2016 à 08:41

    De leur "énergie presque", une seule solution ! Le gaz  happy. Ça reste encore à la portée de toutes les bourses, déliées ou pas.

    Bonne journée Thierry

      • Mercredi 10 Août 2016 à 09:37

        Denis,

        C'est pas faux. La bourse ou la vie ? Le gaz ou l'asphyxie ?

        Enfin ici (japon) point de fracture de chiste donc jusqu'ici tout va bien, pour le moment.

        @+

    3
    Mercredi 10 Août 2016 à 10:23

    salut,

    pour commentaire je mets une video

    La Danse Des Mots

    https://www.youtube.com/watch?v=ZyuVTCUaG3w

      • Mercredi 10 Août 2016 à 11:25

        Juste,

        Dis donc c'est quelque chose ton lien ! Vintage à mort, j'adore !

        @+

    4
    Mercredi 10 Août 2016 à 13:07

    Tourner le bouton........vous n'entendrez plus rien.

      • Mercredi 10 Août 2016 à 14:40

        François,

        Tout à fait. C'est une manière de ne pas cautionner.

        @+

    5
    Mercredi 10 Août 2016 à 14:20

    es langues qui se délient, Tmor, voilà qui me fait songer à la droite décomplexée qui devient en fin de compte, le FN . Bon, pas certain que l'on en ressorte gagnant ...après chacun ses opinions !

      • Mercredi 10 Août 2016 à 14:40

        Jerry,

        Cette totale décomplexion complexifie les choses et comme tu dis, c'est convergeant mais pas dans un sens d'ouverture. L'étau se resserre.

        @+

    6
    Dimanche 14 Août 2016 à 19:37

    moi aussi souvent je n'en peux plus ....je viens de finir un petit livre "notre philosophe",çà s e p asse en Allemagne dans les années 30 (il y a quelque chose de semblable à "inconnu à cet adresse", raconter l'irracontable et dire sans dire),, il y a comme un goût d'actualité...les langues se délient mais çà n'annonce pas forcément un mieux....car les langues de qui?

      • Dimanche 14 Août 2016 à 21:33

        Mamaz,

        Le problème c'est qu'on fait aussi partie du lot. Tous con cernés !

        Alors silence ça pousse car le silence est d'or ?

        @+

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :