• L'une et l'autre une facilité incroyable pour aller tutoyer des sommets de poésie électrique et de mélancolie insidieuse

  • Commentaires

    1
    Vendredi 7 Avril à 08:26

    je viens de recevoir à la maison Jean-Marc Couvé.. excellent moment.. à lire "Lézarde et corps hâtifs"  LA BARTAVELLE-EDITEUR

    c'est branché  aussi

    bonne journée

      • Vendredi 7 Avril à 08:45

        Françoise,

        Merci pour le conseil. Je note, je note. Vive la poésie électrique !

        @+

    2
    Vendredi 7 Avril à 09:04

    bonjour

    électrique dans les tenues, une baigneuse d'été et une camouflée d'hiver, je suppose mais quelle tenue préférer?

    je ne sais

      • Vendredi 7 Avril à 09:12

        Juste,

        La mieux ? Bon d'accord ça n'aide pas beaucoup...

        @+

    3
    mamazerty
    Vendredi 7 Avril à 09:31

    poésie de la chaise électrique?septième ciel direct...(je viens de me réveiller, je ferai pas mieux!ni pire)

    je disais "Nantes ville du visuel", un exemple supplémentaire:grève larvée des éboueurs depuis une douzaine de jours...je dis çà je dis rien....mais je le dis quand même....

      • Vendredi 7 Avril à 09:51

        Mamaz,

        Oh c'est un réveil électrisant que tu nous fait.

        Bon ben on verra Nantes en images et en odeur du coup...

        @+

    4
    Vendredi 7 Avril à 10:02

    Et bientôt : de la poésie électronique, ciblée et adaptée aux goûts de chacun !

    Bon, en attendant, m'en vais tenir l'échelle à la dame,
    c'est vrai quoi, c'est dangereux.

    A + Thierry

      • Vendredi 7 Avril à 10:09

        Eric,

        On y va on y court, on y vole tandis que certains contiunet à écrirer sur des carnets. T'as raison on étouffe, mais dialoguer avec ce genre de masque ce n'est pas facile.

        Bonne journée.

        Thierry

    5
    Vendredi 7 Avril à 15:11

    la poésie se meurt étouffé par le sms .faut parler vite par manque de temps ,grrrr vendredissime

      • Vendredi 7 Avril à 15:28

        Keyou,

        Heureusmeent on est encore un certains nombres à prendre le temps. Merci d'avoir pris le temps de venir par ici.

        Thierry

    6
    Vendredi 7 Avril à 16:19

    Attention à la nana en maillot de bain, avril ne te découvre pas d'un fil !

    Bises et bon vendredi

      • Vendredi 7 Avril à 16:24

        Zaza,

        C'est peut-être la maîtresse ? Va savoir...

        T'as raison y a un petit vent frais...

        @+

    7
    Vendredi 7 Avril à 19:33

    tu va me croire obsédé...celle de gauche elle escalade un bouchon de champagne....ou de gueuze

      • Vendredi 7 Avril à 20:12

        Durdan,

        Non ça me fait marrer !

        @+

      • Vendredi 7 Avril à 21:17

        c'est tant mieux,en ces temps perturbés sarcastic

      • Samedi 8 Avril à 11:22

        Durdan,

        C'est toujours ça de pris.

        @+

    8
    Samedi 8 Avril à 09:37

    A chacune sa façon d'atteindre la plénitude et d'exprimer via la poésie ce qu'elles ont en elles pour le plaisir de ceux qui savent décrypter. 

      • Samedi 8 Avril à 11:23

        Fanfan,

        C'est bie naussi qu'il reste un eu de mystère indescriptible dans la poésie. Chacun interprète à sa manière.

        Belle journée à toi.

        Thierry

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :