• Chic incendiaire à la manière d'un petit rien

  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Juillet à 08:11

    Petit rien, petit rien comme tu y vas ce matin Thierry !

    Bises et bon vendredi

      • Vendredi 27 Juillet à 10:16

        Zaza,

        C'est mon côté bling bling matinal...

        @+

    2
    Vendredi 27 Juillet à 08:52

    dans le fond on ne sait que choisir! là est le drame!!

      • Vendredi 27 Juillet à 10:16

        Françoise,

        Tout à fait. On en a même fait un magazine.

        @+

    3
    Vendredi 27 Juillet à 09:19

    c'est d'actualité les feux de joie...celui-là n'est rien bien sûr comparé aux autres

      • Vendredi 27 Juillet à 10:17

        Durdan,

        Tout à fait. Espérons qu'ils ne durent pas aussi longtemps que les feux de l'amour.

        @+

      • Vendredi 27 Juillet à 15:55

        ce serait plus une cata mais un cataclysme 

    4
    Vendredi 27 Juillet à 10:10

    Le champagne serait propre à enflammer ? Les esprits, tout au plus ! Les coeurs ? Peut-être ! Que dis-tu ? Les corps ?!  Ah ... si c'étaient les seuls incendies de par le monde, ceux, maîtrisés, des amours partagées...

      • Vendredi 27 Juillet à 10:18

        Nikole,

        En effet tout s'enflamme à la manière du petit rien. L'étincelle, la volonté et après on fait ce que l'on peut avec les restes.

        Quant à l'amour, ça c'est encore autre chose.

        Merci de ta visite.

        Thierry

    5
    Vendredi 27 Juillet à 10:40

    Lol

    Vivement les roses

    Salut Thierry-le-pyromane

      • Vendredi 27 Juillet à 15:11

        Eric,

        Et le lila.

        Eric le pompier

    6
    Vendredi 27 Juillet à 11:16

    Boris Vian dans "j'suis snob" : on se chauffe au diamant on ne peut rêver plus fumant ... en substance

      • Vendredi 27 Juillet à 15:12

        Thé âche,

        Indémodable, Vian !

        @+

    7
    Vendredi 27 Juillet à 19:02

    Bonsoir Tmor, je songe à la tragédie Grec actuel et à cet incendie causé par des scouts malveillants qui n'ont pas maîtrisé leur feu de camp dans le Jura. ah ! Allumer le feu , certes, mais savoir l'éteindre est un bonheur parfois.

      • Vendredi 27 Juillet à 20:42

        Jerry,

        Tout à fait. La sage image n'a pas les mêmes conséquences que l'étincelle de l'inconséquence...

        Merci de ta visite.

        Thierry

    8
    Mo
    Vendredi 27 Juillet à 20:37

    "ça s'en va et ça revient
    C'est fait de tout petits riens" .....


    Quand Cloclo incendiait de juvéniles cœurs féminins.

    Bonne soirée Thierry

      • Vendredi 27 Juillet à 20:42

        Mo,

        Il a marqué les esprits et pas seulement des cœurs féminins.

        Un pan de culture pop.

        @+

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :